Atelier du Spectateur

Autour...

WERTHER

 

Tragédie de l'amour impossible, le Werther de Goethe a inspiré à Massenet une oeuvre parmi les plus fortes et les plus déchirantes de l'histoire de l'Opéra. Werther, un jeune homme mal dans son être, mal dans son temps, tombe éperdument amoureux de Charlotte, une femme promise à un autre. La passion dévorante finira par avoir raison de lui. Le romantisme dans la meilleure expression, et la plus haute.

 

Conférence/Rencontre


Jean-Jacques Groleau
Quand il compose Werther, Jules Massenet a déjà quelques chefs-d'oeuvre à son actif : Hérodiade (1881), Manon (1882), Le Cid (1885) ou encore Esclarmonde (1889) l'ont établi comme le plus grand représentant de l'art lyrique en France. Quand il décide de mettre en musique le drame de Goethe Les Souffrances du Jeune Werther, il trouve pour sa musique une inspiration digne de son illustre aîné, et porte le Romantisme à son plus haut point d'achèvement. C'est d'ailleurs, d'une certaine manière, à la fois le point culminant et la dernière oeuvre majeure de ce courant esthétique. Créé en 1892 à l'Opéra de Vienne, Werther s'est depuis imposé comme une oeuvre charnière dans l'histoire de l'opéra. Un monument !


Mercredi 19 juin à 18 h
Théâtre du Capitole, Foyer bar, entrée libre