Week-end découverte Dvořák

Concert

C’est la première fois que Dvořák est à l’honneur à l’Opéra national du Capitole, avec l’entrée au répertoire de son chef-d’œuvre lyrique, Rusalka. Pour célébrer cet événement, tout un week-end est consacré à la découverte de l’immense compositeur tchèque : les joyaux de sa musique de chambre, son œuvre pour piano mise en regard avec celle de son grand ami Brahms, et un voyage à travers les plus belles mélodies tchèques : une exploration, par les meilleurs interprètes, du génie de Dvořák dans toute sa plénitude.

 

 

Chefs-d'œuvre de la musique de chambre tchèque

L’immense Quintette op. 81 de Dvořák est un chef-d’œuvre absolu de la musique de chambre. Il est mis en regard avec des pièces pour violon et piano de Janáček, l’autre génie tchèque, et de Josef Suk, élève et gendre de Dvořák. Des chambristes d’exception, complices depuis longtemps, nous convient à ce voyage à travers l’infinie richesse musicale de la Bohème…

David Grimal Violon 

Itamar Golan Piano 

David Castro Balbi Violon

Natacha Tchitch Alto

Alexandre Castro Balbi Violoncelle

 

 

Antonín Dvořák (1841-1904)
Quatre pièces romantiques pour violon et piano, op. 75
Sonatine pour violon et piano, op.100

Josef Suk (1874-1935)
Quatre pièces pour violon et piano, op. 17

Leoš Janáček (1854-1928)
Sonate pour violon et piano, JW VII/7

 

Entracte


Antonín Dvořák
Quintette pour piano et cordes n° 2 en la majeur, op. 81

 

Vendredi 7 octobre, 20h
Durée : 1h40 avec entracte

Réservez vos places en cliquant ici


 

 

Dvořák et Brahms : l’amitié parfaite

Brahms a toujours admiré son cadet Dvořák, dont il a fidèlement soutenu la carrière. Son influence représente le pôle germanique du génial musicien tchèque, parfois tiraillé entre Prague et Vienne. Une évocation musicale, sous les doigts poétiques de Jonas Vitaud, de cette amitié qui fut aussi un fructueux dialogue artistique.

Jonas Vitaud Piano

 

Antonín Dvořák (1841-1904)
Silhouettes, op. 8 n°1, 2, 11 et 12

Johannes Brahms (1833-1897)
Capriccio, op. 76 n°2

Antonín Dvořák 
Treize Impressions poétiques, op. 85, n°1 : « Chemin nocturne »

Antonín Dvořák
Humoresques, op. 101 n° 7, 6

Antonín Dvořák
Treize Impressions poétiques, op. 85, n°3 : « Au vieux château »
Thème et variations, op. 36

Johannes Brahms
Thème et variations en ré mineur, op. 18

Johannes Brahms
4 Klavierstücke, op. 119


Samedi 8 octobre, 15h

Réservez vos places en cliquant ici

 

À la découverte de la mélodie tchèque

Si elle a reçu l’héritage du lied allemand, la mélodie tchèque ne renie jamais sa source profonde : les chants populaires de Bohème, leur entrain, leur mélancolie et leur éternelle jeunesse. Servis par l’une des plus grandes sopranos tchèques d’aujourd’hui et un maître du lied au piano, Dvořák et les plus rares Martinů et Slavický révèlent la part la plus intime de leur identité tchèque.

Katerina Knežíková Soprano
Roger Vignoles Piano

 

Antonín Dvořák (1841-1904)
V národním tónu, op. 73
(Sur un ton populaire, cycle de quatre mélodies)

Klement Slavický (1910-1999)
Ej, srdénko moje
(Oh mon cœur, si misérable, cycle de six mélodies populaires)

Antonín Dvořák 
Písně milostné, op. 83
(Chansons d’amour, cycle de huit mélodies)

Bohuslav Martinů (1890-1959)
Nový Špalíček, H 2888
(Le Nouveau Špalíček, huit miniatures sur des poèmes populaires moraves)

Antonín Dvořák 
Cigánské melodie, op. 55
(Mélodies tziganes, cycle de sept mélodies)

 

Samedi 8 octobre, 17h30

Réservez vos places en cliquant ici

Théâtre du Capitole

Du 07 octobre 2022 au 08 octobre 2022

7 octobre, 20h

8 octobre, 15h et 17h30

Tarif unique (par concert) : 10€

Télécharger le programme