Actualités

Dialogues des Carmélites

Retour en images

 

Hier soir avait lieu la première de nos représentations du chef-d'œuvre de Francis Poulenc, Dialogues des Carmélites dans l'incroyable mise en scène d'Olivier Py.

 

Au pupitre de l'Orchestre national du Capitole, le chef français Jean-François Verdier. Celui-ci retrouve la fosse du Capitole pour un autre de ses compositeurs d'élection, Francis Poulenc. C'est aussi le retour de Olivier Py comme metteur en scène avec l'une de ses plus belles réussites, récompensée par le Grand Prix du Syndicat de la critique en 2014. Alliant dépouillement et spectaculaire, son exceptionnelle vision des Dialogues des Carmélites est servie par les décors et costumes de Pierre-André Weitz et les lumières de Bertrand Killy, qui contribuent à faire de cette production une admirable réussite. La distribution réunira notamment la fine-fleur du chant français. La soprano Anaïs Constans prêtera sa voix à la jeune aristocrate Blanche de la Force, pour qui le Carmel représente un ultime espoir d'apaisement. La mezzosoprano Anaïk Morel sera Mère Marie de l'Incarnation, dont la sévérité se manifeste dans l'écriture exigeante du rôle. La soprano Catherine Hunold sera également de retour sur notre scène pour interpréter Madame Lidoine, la nouvelle prieure obligée de conduire ses « chères filles » au martyre. La mezzo-soprano Janina Baechle s'emparera du rôle exigeant de la Première prieure du Carmel, Madame de Croissy, dont la scène d'agonie est un moment capital de l'opéra. La joie de vivre de Soeur Constance sera portée par la soprano Jodie Devos. Le baryton Jean-François Lapointe et le ténor Thomas Bettinger, respectivement dans les rôles du père et du frère de Blanche, compléteront cette distribution.

 

Retour en image sur cette soirée bouleversante.

 

 

Dialogues des Carmélites - 19/20