Liens d'évitement



Dawson / Forsythe / Godani

Ballet du Capitole

RÉSERVER EN LIGNE
 /

Ballet du Capitole


Dawson / Forsythe / Godani

La virtuosité des corps et l'énergie de trois grands chorégraphes
Halle aux Grains| Durée : 1h55

mercredi 8 mars 2017 à 20h00

jeudi 9 mars 2017 à 20h00

vendredi 10 mars 2017 à 20h00

samedi 11 mars 2017 à 20h00

dimanche 12 mars 2017 à 15h00



A Million Kisses to My Skin

Création par le Ballet national de Hollande le 15 juin 2000 au Muziektheater d’Amsterdam

Entrée au répertoire du Ballet du Capitole le 30 janvier 2014

Johann Sebastian Bach musique
David Dawson chorégraphie, mise en scène et décors
Yumiko Takeshima costumes
Bert Dalhuysen lumières


The Vertiginous Thrill of Exactitude

Création par le Ballet de Francfort le 20 janvier 1996

Entrée au répertoire du Ballet du Capitole le 4 novembre 2009

Franz Schubert musique
William Forsythe chorégraphie, scénographie et lumières
Stephen Galloway costumes


A.U.R.A. (Anarchist Unit Related to Art)

Création par le Ballet de Mainz en octobre 2009 au Staatstheater de Mainz

Entrée au répertoire du Ballet du Capitole le 21 février 2013

48nord (Ulrich Müller et Siegfried Rössert) musique
Jacopo Godani chorégraphie, décors, costumes et lumières



Ballet du Capitole




À propos du programme

Virtuosité, technicité et musicalité sont les qualités communes qui caractérisent le style de ces trois chorégraphes, le maître William Forsythe et ses deux héritiers.
A Million Kisses to My Skin est un ballet qui nous dit la jubilation de danser. David Dawson invente son propre langage à partir du vocabulaire classique. Ses danseurs sautent, déboulent, s’envolent sans nous laisser un moment de répit, sur le Concerto pour clavier n°1 de Johann Sebastian Bach.
The Vertiginous Thrill of Exactitude est considéré comme l’une des pièces les plus classiques et la moins subversive du champion de la déstructuration du mouvement. En adoptant le vocabulaire académique du ballet, Forsythe célèbre la maîtrise de la virtuosité technique, la vitesse des pirouettes ou encore la vélocité des pas sur l’allegro vivace de la Symphonie n°9 de Franz Schubert.
Dans A.U.R.A., Jacopo Godani exploite l’énergie et tord le mouvement classique. Le champ de tension entre le magnétisme et le rythme de la composition électroacoustique de 48nord vient renforcer la réponse malléable du corps des danseurs.
Attachez vos ceintures !


En savoir plus

JPEG












Danse à la Cinémathèque
On achève bien les chevaux, Sydney Pollack (1969)
Cinémathèque de Toulouse, 28 février à 20h30

Rencontre
animée par Florence Poudru, historienne de la danse
Théâtre du Capitole, Grand foyer, 3 mars à 18h

Carnet de danse
Théâtre du Capitole, Grand foyer, 4 mars à 18h

Cours de danse ouvert au public
Halle aux grains, Salle de spectacle, 11 mars à 12h15
Inscription en ligne à partir du 1er septembre ou par correspondance auprès du service culturel





photo David Herrero ©