Liens d'évitement



3 février 2012
Si lointaines et tellement proches

À l’origine du concert « Mirage des sons du Sud », qui s’inscrit à la fois dans le cycle Voix du monde de la saison de concerts du Théâtre du Capitole et dans la programmation du Festival Made in Asia, consacré plus particulièrement pour cette 5e édition à l’île de Taïwan, l’envie de faire se rencontrer deux traditions musicales apparemment très éloignées : la musique baroque européenne, les musiques anciennes de la Chine méridionale et de Taïwan, en particulier le nanguan.




Quoi de plus audacieux que d’imaginer un dialogue entre des univers musicaux qui paraissent si dissemblables. C’est pourtant à une incroyable aventure musicale que nous convient Jiang Nan, Wang Xinxin et Les Passions-Orchestre Baroque de Montauban. Car la musique baroque et les musiques anciennes de la Chine méridionale et de Taïwan ont en commun un même raffinement, une même élégance, une même beauté faite de pudeurs et de subtils accords, un même éloge à la douceur et à la lenteur.

Au départ de Toulouse, nous vous invitons à partir en exploration au « Sud du Grand fleuve », le Yangzi, cette ligne de partition, géographique, climatique, historique, et culturelle : au nord, la civilisation du millet, au sud, la civilisation du riz. Ce voyage musical traverse ainsi les montagnes du Yunnan et du Guizhou, le Guangxi et le Guangdong, le delta de la rivière des Perles, les provinces côtières des Zhejiang et Fujian, le delta du Yangzi, les basses montagnes du Jiangnan, pour atteindre par-delà le détroit de Formose, l’île de Taïwan.

Au coeur de ces paysages somptueux, résonnera l’élégance surnaturelle des ballades chantées Nanguan (« sons du Sud »), joyaux musicaux et poétiques du Minnan transmis dans l’île voisine de Taïwan ; interprétés avec grâce par la grande artiste Wang Xinxin (photo). Jiang Nan, quant à elle donnera à entendre les lignes épurées des chants Guqu « les airs antiques », en suspension, hors du temps, mise en son d’une Chine classique confucéenne ; ou encore le magnétisme, la fougue et les couleurs fauves des pièces de cithare guzheng. Ces moments de musique chinoise formeront une délicate marqueterie, une mosaïque de musiques et de sonorités enchâssées dans un écrin finement ciselé : l’univers stylistique, les tonalités, les harmonies baroques de l’orchestre Les Passions, sous la direction de Jean-Marc Andrieu. Tout au long du concert, nous accompagnerons ainsi des musiciens funambules se risquant dans l’univers de l’autre. Musiciens et auditoire glisseront insensiblement d’une escale à l’autre, sous la forme d’une mélodie perpétuelle, à l’image de celles des théâtres musicaux d’Asie.

Musiques chinoises et baroques, revisitées ou authentiques : jeu d’identités, jeu de couleurs, métissages, contrastes, rencontres, frictions, entrechocs. C’est la raison d’être du Festival Made in Asia que de tisser des passerelles entre Orient et Occident. De la rencontre de ces deux mondes artistiques naîtront des musiques inouïes, inédites.
Si lointaines et tellement proches.

Didier Kimmoun, directeur artistique du Festival Made in Asia


Mirage des sons du Sud, le 8 février à 20h au Théâtre du Capitole
Tarif : de 10 à 20€

Informations

En raison du Marathon de Toulouse, ce dimanche 22 octobre, nous tenons à vous informer que l’accès au centre-ville et à la place du Capitole sera réduit.
> Plus d’informations.