Liens d'évitement



18 mai 2011
Jordi Savall et Montserrat Figueras

Bon sang musical ne saurait mentir

Le nom de Jordi Savall évoque aujourd’hui pour beaucoup de mélomanes la rencontre avec la musique médiévale et avec un instrument, la viole de gambe, longtemps oubliés et dont il est un spécialiste incontesté. Il sera présent, le 30 mai prochain sur la scène du Théâtre du Capitole, aux côtés des chanteurs Montserrat Figueras et Lior Elmaleh et de l’ensemble qu’il a créé, à l’occasion du 3e concert du cycle Orient / Occident consacré aux voix du monde.


Le réalisateur français Alain Corneau (1943-2010) va proposer à ce musicien catalan un formidable tremplin avec le film Tous les matins du monde. Nous sommes en 1991, et déjà Jordi Savall est un gambiste virtuose reconnu dans le monde entier pour ses interprétations du répertoire médiéval, baroque, de la Renaissance et même du XIXe siècle. Ce film va en faire une star planétaire et incontournable de la viole de gambe en même temps qu’il va constituer un extraordinaire instrument de connaissance de cet instrument et de son répertoire.

En 1968, il a alors 27 ans, il se marie avec une camarade d’étude du Conservatoire de Barcelone suivant des cours de chant : Montserrat Figueras, rencontrée au sein de l’ensemble de musique ancienne Ars Musicae. La même année, le jeune couple décide de s’expatrier musicalement en Suisse et rejoindre la prestigieuse Schola Cantorum Basiliensis et la Musik Akademie de Bâle. Il y restera dix-huit ans, le temps de parfaire un répertoire exigeant et nouveau, de créer l’ensemble Hespérion XX (aujourd’hui Hespérion XXI) et, surtout, de faire deux petits musiciens de plus dans la famille : Arianna en 1972 et Ferran sept ans après. Si la première citée suit les traces maternelles, étudiant un temps à Toulouse, s’accompagnant elle-même de la harpe, le second prend des chemins de traverse et croise avec succès le funk, le blues, la soul ou encore le « flamenco fusion ». Quoi qu’il en soit, bon sang ne saurait mentir !


Jordi Savall : Le Dialogue des âmes
Le 30 mai à 20h au Théâtre du Capitole
Tarif : de 8 à 50 €

Informations

En raison du Marathon de Toulouse, ce dimanche 22 octobre, nous tenons à vous informer que l’accès au centre-ville et à la place du Capitole sera réduit.
> Plus d’informations.