Liens d'évitement



Théâtre du Capitole

Marion Lebègue

mezzo-soprano – Mercédès

Au Théâtre du Capitole
Lucia di Lammermoor (2017)

La jeune mezzo Marion Lebègue a remporté le 1er Prix des Concours internationaux de chant de Toulouse et de Marmande en 2014 et le 3e Prix d’opéra de l’ ARD International Music Competition en 2015 à Munich. Elle est diplômée du Pôle Supérieur National de Paris (2015) dans la classe d’Anne Constantin. En 2016, elle chante Ines dans Le Trouvère à l’Opéra Bastille. En 2016-2017, elle est La Frugola (Il Tabarro), Zia Principessa (Suor Angelica) et la Zita (Gianni Schicchi) à l’Opéra de Metz, Feklusha (Kat’a Kabanova) à l’Opéra Grand Avignon, Smeton (Anna Bolena) à l’Opéra de Marseille, Rosette (Manon) à l’Opéra de Monte-Carlo, Mercédès (Carmen) à l’Opéra de Nice, Alisa (Lucia di Lammermoor) au Capitole de Toulouse, Mercédès (Carmen) au Festival de Bregenz. Cette saison, elle incarne Suzuki (Madame Butterfly) à l’Opéra de Limoges, Mercedes (Carmen) à l’Opéra de Monte-Carlo et au Festival de Bregenz, le rôle-titre de La Nonne sanglante de Gounod à l’Opéra-Comique, Rosette (Manon) à l’Opéra-Comique et à l’Opéra de Bordeaux, Olga (Eugène Onéguine) à l’Opéra de Marseille, Smeton (Anna Bolena) à l’Opéra de Bordeaux, le rôle-titre dans Madame Favart à l’Opéra-Comique, Dorabella (Così fan tutte) à l’Opéra de Saint-Étienne. Sur scène, elle interprète les rôles de La Deuxième Dame (La Flûte enchantée, Mozart), Carmen et Mercédès (Carmen), La Muse, la Mère et Nicklauss (Les Contes d’Hoffmann), Emilia (Otello), Orphée (Orphée et Eurydice), Hélène (La Belle Hélène), Regina (La Princesse de Trébizonde). Elle a travaillé avec les metteurs en scène Daniel Mesguich, Vincent Vittoz, Nadine Duffaut, Alex Ollé (La Fura dels Baus), Nicolas Joël, Jean-Louis Grinda ou Paul-Emile Fourny et les chefs d’orchestre Leonard Slatkin, Jacques Mercier, Maurizio Bennini, Jordan de Souza ou encore Danielle Callegari. En concert, elle est l’alto solo dans La Petite Messe solennelle de Rossini, dans le Stabat Mater de Dvořák, de Pergolese et de Rossini, le Requiem de Mozart, de Duruflé et de Verdi. Elle a aussi chanté l’alto solo de Roméo et Juliette de Berlioz avec l’Orchestre national de Lyon (enregistrement Naïve) et a interprété Shéhérazade de Ravel, Les Nuits d’été, La Mort de Cléopâtre, et les rôles de Didon et Cassandre dans Les Troyens de Berlioz en version concert sous la direction de Mathieu Romano. Dans le répertoire allemand, elle a chanté les Wesendonck Lieder de Wagner, les Sieben frühe Lieder de Berg, le Lied der Waldtaube (Gurrelieder) de Schönberg, les Lieder eines fahrenden Gesellen ou Urlicht (Symphonie II) de Mahler sous la direction de Clément Mao-Tacaks.

Informations