Liens d'évitement



Fokine / Preljocaj

Ballet du Capitole

RÉSERVER EN LIGNE
 /

Ballet du Capitole


Fokine / Preljocaj

Un hymne au corps, brut et raffiné
Halle aux Grains| Durée : 1h45

dimanche 2 juillet 2017 à 15h00

mardi 4 juillet 2017 à 20h00

mercredi 5 juillet 2017 à 20h00

jeudi 6 juillet 2017 à 20h00

vendredi 7 juillet 2017 à 20h00



Chopiniana

Ballet en un acte
Création par le Ballet du Théâtre Mariinski le 19 février 1909
au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg

Entrée au répertoire du Ballet du Capitole le 10 avril 2014

Frédéric Chopin musique, orchestrée par Alexandre Glazounov et Maurice Keller
Mikhaïl Fokine chorégraphie et livret
Alexandre Benois costumes
Patrick Méeüs lumières


MC 14/22 (Ceci est mon corps)

Pièce pour 12 danseurs hommes
Création par le Ballet Preljocaj le 8 mars 2001 à la Maison des Arts de Créteil,
dans le cadre de la Biennale nationale de Danse du Val-de-Marne

Entrée au répertoire

Tedd Zahmal création sonore
Angelin Preljocaj chorégraphie
Daniel Jasiak costumes
Patrick Riou lumières



Ballet du Capitole

À propos du programme

Ce programme se compose de deux ballets d’esthétiques différentes, qui s’intéressent à l’art poétique et spirituel de la danse.
Le chorégraphe Mikhaïl Fokine révèle dix-neuf sylphides, toutes vaporisées de mousselines immaculées, qui répondent à douze danseurs, torses nus et en pagnes noirs.
Pour débuter la soirée, Chopiniana est une référence évidente à La Sylphide (1832), parangon du ballet romantique. Les ballerines y apparaissent comme des images éthérées de l’éternel féminin et dansent avec un poète mélancolique, à la recherche du beau et de l’idéal.
L’énigmatique MC 14/22 (Ceci est mon corps), où il faut voir une allusion au chapitre 14, verset 22 de l’Évangile selon saint Marc, explore le corps masculin. Il semble décrire un processus exponentiel de multiplication des corps, tout comme le Christ multiplia les pains. Douze danseurs y expérimentent le corps sur des tables de travail entre charnel et sacré. Cette soirée de danse est un hymne au corps, raffiné et brut, féminin et masculin.


En savoir plus

JPEG














Danse à la Cinémathèque
L’Homme qui danse de Valérie Urréa (2004) et Les Raboteurs, chorégraphie d’Angelin Preljocaj, court métrage de Cyril Collard (1988)
Cinémathèque de Toulouse, 27 juin à 20h30

Rencontre avec Angelin Preljocaj
animée par Florence Poudru, historienne de la danse
Théâtre du Capitole, Grand foyer, 29 juin à 18h

Carnet de danse
Halle aux grains, 30 juin à 18h

Cours de danse ouvert au public
Halle aux grains, 1er juillet à 12h15
Inscription en ligne à partir du 1er septembre ou par correspondance auprès du service culturel





Bernard Lipnitzki/Roger-Viollet© et Eadweard Muybridge©


Informations